Auteur jeunesse

TIME ZONE – Le Secret des Bartholons

Quel comédien !

Quand mon éditrice et mon éditeur préférés, au vu du succès, m’ont demandé d’écrire une suite à Time Zone, je me suis exclamé que bien sûr, avec plaisir, déjà plein d’idées, et tout et tout. Ce n’est pas beau de mentir… mais ça reste la base du métier de romancier, non ?

Après mon numéro d’acteur, je me suis gratté la tête durant des semaines, pris des quantités de pages de notes et finalement jeté mon dévolu sur Martine pour la promouvoir figure centrale de ce tome II.

Martine et Cèdre superstars !

J’ai toujours eu un faible pour cette vieille bique (vaguement inspiré de ma grand-mère) et plusieurs lecteurs m’avaient aussi fait part de leur affection pour le personnage. Tout est parti de cette anecdote qu’elle rapporte à Manon dans le tome I : lors de son premier Exil, Martine se retrouve face à son Curator, un dénommé Gardamo qui parle avec l’accent de Toulouse. Je me suis demandé qui était cet homme et quelle relation il avait pu entretenir avec une forte tête comme Martine.

Voilà.

Et puis, comme souvent, les idées ont coulé d’elles-mêmes. La rédaction du premier tome datant de 2011, il m’a semblé, moi aussi, avoir voyagé de longues années dans la Time Zone (qui serait notre monde réel) avant de retrouver de vieux amis à l’instant où je les avais quittés. En route, j’ai aussi rencontré Cèdre qui rejoint directement le panthéon de mes personnages préférés. J’adore qu’il soit tantôt ridicule et comique, tantôt énigmatique et charismatique.

SORTIE NATIONALE le 29 SEPTEMBRE 2018

L’alternance entre ordinaire et extraordinaire

Au final, cette histoire est assez différente de la première – et la troisième sera encore d’un autre genre –, mais en conservant quelques éléments fondamentaux du premier roman : une intrigue centrée sur Manon et David dont on partage les pensées en alternance, des scènes spectaculaires, des retournements de situation, des révélations, mais aussi des moments de la vie quotidienne que tous les adolescents peuvent connaître. Ce passage permanent de l’extraordinaire à l’ordinaire reste pour moi le véritable sel de cette série.

Les cinq personnages principaux de ce second opus !

Les remerciements d’usage

Je profite de l’occasion pour remercier chaleureusement mes deux béta-lectrices, Julia et Maëlle. Elles ont accepté de recevoir le roman par tranche de vingt ou trente pages avec parfois plusieurs semaines d’attente entre deux envois. Un supplice que je leur ai fait endurer avec bonheur. Leurs remarques, leurs questions, leurs suggestions se sont révélées plus qu’utiles, elles ont sauvé cette histoire du naufrage plus d’une fois ! Merci encore à elles.

Viennent ensuite mes gamma-lecteurs (eux ont eu le droit à l’intégralité du texte d’un coup) qui m’ont souligné bien des points à préciser, voire à corriger. Donc, la bise à Énora, Hervé, Frédérique, sans oublier Linette et Laurette.

Merci aussi à Gilles, compagnon d’invention de toujours qui, pour le coup, n’a rien lu. Mais avec qui j’ai conversé fructueusement avant la rédaction de ce livre au moment d’en élaborer la trame (tout en suant sang et larmes sur son rameur). Mon ami, je t’embrasse.

Un petit mot aussi pour Erwan. J’ai regretté bien des fois que tu ne sois pas là pour discuter de toutes les possibilités de la Time Zone. Je sais que tu aurais été l’homme de la situation pour exploiter au mieux ce drôle d’univers. Malheureusement…

Je ne pense pas à toi que quand ton esprit retors et inventif me fait défaut, mais tout de même ça m’arrive souvent. En l’absence de ton concours, j’ai renoncé à intégrer des règles de Kata dans ce récit (ceci est la plus ultime des private joke puisque la seule personne à même de la comprendre n’est plus de ce monde !).

Bonne lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *